dimanche 24 avril 2011

Qu'est-ce que la Cure de Breuss ?

La cure de Breuss doit son nom à un thérapeute autrichien Rudolf Breuss.
Il s'agit de purifier l'organisme par une forme particulière de jeûne de 42 jours (cure hydrique) : un jus spécifique de légumes accompagné de différentes tisanes nourrit l'organisme d'éléments exclusivement liquides tout en minimisant les risques de carences, sauf en matière de protéines.


En effet, la carence en protéines est précisément un des objectifs visés.
"L'alimentation quotidienne en protéines étant arrêtée, et l'organisme ne pouvant vivre sans cet élément, le sang, amateur de protéines ronge dans le corps tout ce qui superflu, végétations, rassemblements de matières et tumeurs. C'est une opération sans scalpel"

Ce faisant, la cure aide le curiste à tuer son cancer, à se débarraser d'autres maladies et plus généralement à améliorer sa santé, même en cas d'absence de maladie avérée comme c'est le cas de l'auteur de ces lignes.
L'idée est simple. Peut-être trop... Mais au final quelle qu'en soit la raison, quel qu'en soit le mécanisme, le plus important est que de nombreux témoignages valident la pratique de la cure de Breuss comme outil de santé et de lutte contre la maladie... jusqu'à la victoire.

Je vous invite à vous procurer les deux ouvrages de références relatifs à la Cure de Breuss, à les lire avec attention et à vous faire votre propre opinion sur cette cure. Lisez ces ouvrages avec votre raison et votre intuition et tirez en ce qui peut vous servir.

jeudi 17 mars 2011

Cure de Breuss, Directive et pétition

Que diriez-vous si on vous interdisait de vous soigner librement par des plantes ?

Ce n'est pas de la science fiction mais un projet de directive THMPD (Traditional Herbal Medicinal Products Directive).

Pour comprendre la situation :
http://www.defensemedecinenaturelle.eu

Pour aller droit au but et signer la pétition : http://www.defensemedecinenaturelle.eu/signerlapetition.php

Merci pour votre attention et pour votre action rapide.

Toute guérison commence par une reprise du pouvoir sur soi et le libre exercice de vos choix. Ne laissez personne vous dire le contraire.

lundi 31 août 2009

Témoignage d'une rémission

Voici le témoignage d'une curiste qui s'est libérée d'une récidive de cancer du sein.
Chaque cas est particulier et ne doit pas être généralisé, mais ce type de retour fait toujours énormément plaisir et est encourageant pour tous !

J'ai terminé mes 42 jours de cure avec succes , le scanner passé cette semaine est interpreté par la cancero comme une remission !!!pour rien au monde je retournerai a la chimio , vive la cure BREUSS , je le conseille a tous ceux qui souhaitent se soigner autrement...merci de vos encouragements ils m ont ete utilesJe pars feter comme il se doit cette victoire en vacances ...en vous souhaitant une bonne santé ....!

lundi 23 juillet 2007

Astuces et recommandations thermos

Si vous devez vous déplacer pendant la cure (travail, sorties,...), il est indispensable que vous ayiez des thermos pour mettre vos jus et tisanes.

En ce qui me concerne, j'utilise 3 thermos : 2 grands (tisane de sauge et tisane spéciale mélangée) et 1 petit (bouillon d'oignons)

--> Choisissez deux couleurs différentes pour les deux grands thermos pour distinguer aisément vos tisanes
--> Choisissez si possible des thermos avec un petit contenant au niveau du bouchon : cela vous permettra de mettre votre pincée de Géranium herbe à Robert d'une part et les 2 cuillérées à café de fleur de souci pour une préparation ultérieure
--> Avant de verser vos tisanes dans les thermos, rincez-les avec de l'eau très chaude pour augmenter la durée de conservation au chaud de vos tisanes (jusqu'à 24h)
--> Attention à ne pas choquer vos thermos qui risqueraient de briser l'étanchéité thermique de vos thermos. En particulier, mettez une serviette au fond de votre sac de transport de vos thermos pour éviter d'éventuels chocs en posant votre sac.

vendredi 20 juillet 2007

Tisane laxative

Note préalable : dans "La pratique de la cure de Breuss" il est recommandé de prendre si besoin des tisanes laxatives moins fortes que le Séné ou la Bourdaine...



Pendant la cure, il est normal d'avoir une fréquence et un volume de selles en nette diminution puisqu'on ingère aucun aliment solide... Néanmoins on doit continuer à éliminer à intervalles de quelques jours. Si le transit est un peu trop lent, on peut avoir recours occasionnellement à des tisanes laxatives.

Bien que n'éprouvant aucune gêne, j'ai fait l'expérience ponctuelle du SENE (Cassia angustifolia) souvent utilisé dans le cas de constipations passagères. Le mieux comme souvent est d'acheter la plante en vrac... et non les gélules et autres médicaments "à base de". Mettez entre 1 et 2 cuillérées à café dans une tasse d'eau très chaude (mais non bouillant). Laisser infuser 10 minutes. Passez. Buvez. L'effet se produit environ 10 heures après. C'est très efficace. Dans mon cas je l'ai essayé un premier soir avec 1 cuillère à café, avec un effet limité. Puis un deuxième soir avec 2 cuillères à café, avec un effet net.
Ne pas utiliser ce type de principes actifs plus de 10 jours et plus généralement limitez en l'usage car cela est irritant pour les intestins (idem pour la bourdaine).

Autres plantes
- contre la constipation occasionnelle : bourdaine, aloe vera, lin, figue, psylli semen, rhubarbe
- contre la constipation chronique : figue, lin, psylli semen

vendredi 13 juillet 2007

Quelques précisions

Gouttes d'aubépine
Il s'agit de teinture mère d'Aubépine. Vous la trouverez sous 2 noms latins équivalents :
Crataegus laevigata OU Crataegus oxyacantha (nom plus ancien).
Prendre entre 20 et 40 gouttes selon votre corpulence, diluées dans un peu d'eau faiblement minérale (Mont Roucous, Volvic). Il est peut être prudent de commencer à 20 et d'augmenter progressivement afin de tester d'éventuelles réactions. De mon côté, je prends désormais 40 gouttes sans problème (je fais 1m81, 91 kg à ce jour).

Bouillon de cosses de haricots

Une assiette de bouillon de pelures d'oignons ou une assiette de bouillon de cosses de haricots fait partie de la cure de Breuss.

J'ai personnellement choisi le bouillon de pelures d'oignons que je trouve très agréable au goût.

Un internaute qui s'apprête à commencer une cure de Breuss - je le salue au passage - m'a demandé si j'avais plus d'informations sur la préparation du bouillon de cosses de haricots.

En regardant le nom latin (Phaesoli pericarpium DAC /Phaseoli fructus sine semine), je suis tombé sur le lien suivant en allemand : http://www2.aponet.at/default.pxml?kap=1346&mod=ed

Les cosses de haricots peuvent également s'acheter en herboristerie car les infusions / décoctions sont souvent utilisées. Voir par exemple ce lien. Ce faisant vous pourrez vérifier le nom latin. Mais peut-on utiliser ce type de cosses (hachées et séchées) pour faire un bouillon ?

Si vous lecteur avez plus d'informations à ce sujet, merci de nous en faire part.